Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Cri

Imagine,

si notre système empathique faisait,
soudain,
accéder l'humanité entière
à la clameur des frayeurs de la terre.
Aux sanglots des terreurs enfantines,
aux pleurs des endeuillés,
aux plaintes des bêtes aux abattoirs,
aux hurlements des martyrs du viol,
aux gémissements des torturés...

Nous incarnerions, en un seul corps muet, le Cri de Munch, figé dans une sidération sans fin.

Qu'en serait-il des bourreaux ?

Les commentaires sont fermés.