Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

poisson-volant

Quand l'exocet, dit poisson-volant, tente d'échapper à son principal prédateur marin, la dorade-coryphène, il s'éjecte hors de l'eau et plane quelques secondes au-dessus des vagues. C'est juste le temps qu'il faut à la frégate du Pacifique pour le repérer, s'élancer vers lui et entreprendre de le saisir au vol. L'exocet plonge alors dans l'océan et se voit de nouveau chassé par le carnassier des mers chaudes qui ne lui laisse aucun répit.

Il jaillit dans le ciel, exécute un saut de l'ange dans la houle, s'élance hors de l'eau, plonge, nage, saute, vole, chute, nage, nage, vole, vole...  Sa sempiternelle danse entre flots et nues est un ravissement pour les yeux des  observateurs munis de longues vues et jumelles.

Bien sûr, ne comptez pas sur moi pour arguer une quelconque morale ou leçon du théâtral destin du poisson-volant.

 

Les commentaires sont fermés.