Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rhinopharyngite

J'ai senti, toute la nuit, les microbes de ta rhinopharyngite pratiquer l'invasion sauvage de ma sphère ORL intime dans un élan aussi fiévreux que licencieux. J'ai, bien sûr, laissé mon corps développer une réponse immunitaire adaptée mais, en secret, j'étais un peu du côté des agents infectieux de ta salive. Le tréfonds de toi pénétrait fougueusement mes organes, en ébranlait les fondements, en torpillait les barricades.
 
Au matin, mucus nasal clair, augmentation du volume des amygdales, fièvre de plus de 38 degré Celsius.
 
Tes micro-organismes enlaçaient enfin les miens. Je les caressais du bout des doigts en pensée.
La tendre guerre ne faisait que commencer.
 
 
 
 
 
 

Commentaires

  • PRINCESSE SINUSITE

    ses cheveux sont de toute cascade
    de toute beauté
    ses yeux traversent
    tout
    sa morve est
    d’un vert profond
    d’un vert forêt
    du vert de la mousse dans les contes de fées
    jamais vu
    une aussi jolie femme
    affligée d’un rhume pareil
    elle vide mon paquet de mouchoirs
    elle hèle les hommes de passage
    leur vole des kleenex
    quand la rue devient déserte
    elle se mouche
    dans ses manches
    dans ses cheveux
    elle reste
    verte
    à l’intérieur

    (extrait de "ENGELURES")

  • Nous avons donc écrit tous deux un texte avec les mots "sinusite" et "rhinopharyngite" dans le titre. Il n'y a pas de hasard.

Les commentaires sont fermés.